Axes de recherche

synthetic big

Une approche appelée létalité synthétique vise les systèmes biologiques dans lesquels au moins deux voies génétiques interagissent pour contribuer à un processus cellulaire essentiel. La perte de l'une ou l'autre voie ne menace pas la viabilité des cellules et peut même constituer un avantage de survie, comme c'est le cas avec les cellules cancéreuses. Toutefois, la létalité est observée lorsque les deux voies sont inhibées, ce qui peut être réalisé en utilisant des composés inhibiteurs spécifiques. Les chercheurs de l’IARC travaillent à identifier les voies dans les cellules cancéreuses qui peuvent provoquer une létalité synthétique et à développer des composés qui peuvent profiter de ces découvertes. Ces expériences devraient conduire à des composés qui ciblent uniquement les cellules cancéreuses (qui ont déjà une perte de fonction dans une voie) et qui n'ont pas d'effet sur les cellules normales, évitant ainsi les effets secondaires associés aux traitements actuels.

Twitter

Articles archivées

btn campain FR
Institut atlantique de recherche sur le cancer
Pavillon Hôtel-Dieu
35, rue Providence
Moncton, NB E1C 8X3 Canada

info@canceratl.ca
Tel.: 506-862-7512
Fax.: 506-862-7571
Cover EN
Notre rapport annuel
Téléchargez le pdf bullet blanc

L’Institut atlantique de recherche sur le cancer

(IARC) est un organisme à but non lucratif établi depuis 1998 et situé au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont de Moncton. Disposant d’installations ultramodernes, l’IARC est devenu un véritable centre d’excellence en recherche sur cancer.

Nos partenaires

logo excipio logo chudumont logo soricimedlogo neplogo ccslogo umonctonlogo unblogo vitalitelogo conceptiaSRC logoNBHRF logoMerck Logo.svg