Nouvelles
logo excipio
13
John Betts, Député Moncton-Cresent
Honorable Marie-Claude Blais, Ministre de l'éducation et du développement de la petite enfance et Ministre responsable de l'égalité des femmes
Rodney Ouellette, M.D., Ph.D, Président et directeur scientifique, IARC
Sam Massoni, Président, New England Peptide
Honorable David Alward, Premier Ministre du Nouveau-Brunswick
Doug Robertson, Président and directeur général, Tech Sud Est

(Moncton, N.-B.) - Le 8 novembre 2013 - L'Institut atlantique de recherche sur le cancer (IARC), chef de file en recherche sur le cancer au Canada atlantique, et la société New England Peptide (NEP), fabricant de produits biotechnologiques dont le siège social est dans la région de Boston, ont lancé une nouvelle entreprise, Excipio Technologies Inc., qui sera située à Moncton au Nouveau-Brunswick, et chargée d'assurer la commercialisation du Vn96, un peptide mis au point par l'IARC et le NEP.

Le Vn96 est un peptide de fabrication synthétique conçu spécialement pour adhérer aux molécules de surface des microvésicules. Les microvésicules reflètent le contenu biologique d'une cellule atteinte de maladie. Elles contiennent beaucoup des protéines et gènes altérés qu'on trouverait dans un échantillon de tissus prélevé par voie de biopsie chirurgicale qui, bien sûr, est une technique invasive. Les microvésicules circulent dans le sang et l'urine, par conséquent, il est possible de dégager une information importante en vue d'un diagnostic ou d'un pronostic à partir de simples échantillons de ces fluides corporels chez un patient. Les échantillons prélevés peuvent alors servir à des fins de recherche ou d'usage clinique.

L'IARC, dont les bureaux et laboratoires sont situés à Moncton, est un modèle de réussite en recherche pour le Nouveau-Brunswick. L'Institut mène des recherches avancées et novatrices afin de comprendre l'évolution et la progression du cancer et de transposer ses découvertes dans l'amélioration des soins et traitements administrés au patient. « Depuis les 15 dernières années, nous tous ici, à l'IARC, sommes motivés par un but dominant, celui d'améliorer les soins prodigués au patient en cherchant sans cesse de meilleurs traitements pour le cancer », affirme le docteur Rodney Ouellette, président et directeur scientifique de l'IARC. « Nous avons franchi une étape de plus vers la réalisation de ce but avec la mise au point du Vn96 et le lancement de l'entreprise Excipio Technologies Inc. », ajoute-t-il.

NEP est un des fabricants les plus importants de peptides et d'anticorps de qualité recherche, dont la clientèle compte plus de 1 000 entreprises dans 80 pays, des industries biotechnologiques et pharmaceutiques et des chercheurs universitaires. « Durant nos 15 années d'existence, nous avons collaboré avec des scientifiques sur un éventail de projets. La mise au point du Vn96 est de loin le plus prometteur », affirme Sam Massoni, président directeur général de NEP. « Nous avons tous bien hâte de développer davantage cette technologie. Grâce à l'IARC et à l'appui des gouvernements provincial et fédéral, Moncton est un lieu très intéressant pour poursuivre de manière soutenue ces efforts scientifiques », dit-il.

Excipio Technologies Inc. est l'entité commerciale qui est chargée de cerner, de créer et de développer des partenariats stratégiques avec des sociétés nationales et internationales vouées au développement de la recherche et des applications diagnostiques et thérapeutiques pour la santé humaine et animale.
Selon le Dr Ouellette, « Excipio est le type d'entreprise que vise à créer la stratégie du secteur des biosciences du Nouveau-Brunswick. Les retombées sont la création d'emplois allant des postes de techniciens aux postes de niveau doctoral. Cette entreprise permettra d'accroître nos ressources en recherche dans la province. »

L'IARC reconnaît que le maintien de l'aide fournie par les gouvernements fédéral et provincial dépend de sa capacité à convertir les résultats de sa recherche en produits commerciaux. « Les résultats que nous obtenons aujourd'hui ne seraient pas possibles sans l'appui des gouvernements. Nous commençons maintenant à réaliser un rendement sur l'investissement faite par nos gouvernement et les contribuables », de dire le Dr Ouellette.

L'IARC affirme que le lancement de la société Excipio Technologies n'est qu'un début. « Il est vrai que la recherche demande du temps et de l'investissement, mais au cours des quelques prochaines années, nous prévoyons être en mesure de faire un certain nombre d'annonces tout aussi intéressantes que celle d'aujourd'hui, qui seront avantageuses tant pour les patients souffrant du cancer que pour notre province », conclut le Dr Ouellette.

Couverture médiatique :

Cliquez ici pour lire l'article de l'Acadie Nouvelle
Cliquez ici pour lire l'article du Times & Transcript
Cliquez ici pour lire l'article de la revue Progrès

Twitter

Articles archivées

btn campain FR
Institut atlantique de recherche sur le cancer
Pavillon Hôtel-Dieu
35, rue Providence
Moncton, NB E1C 8X3 Canada

info@canceratl.ca
Tel.: 506-862-7512
Fax.: 506-862-7571
Cover EN
Notre rapport annuel
Téléchargez le pdf bullet blanc

L’Institut atlantique de recherche sur le cancer

(IARC) est un organisme à but non lucratif établi depuis 1998 et situé au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont de Moncton. Disposant d’installations ultramodernes, l’IARC est devenu un véritable centre d’excellence en recherche sur cancer.

Nos partenaires

logo excipio logo chudumont logo soricimedlogo neplogo ccslogo umonctonlogo unblogo vitalitelogo conceptiaSRC logoNBHRF logoMerck Logo.svg