Nouvelles
27

Grâce à l'acquisition d'un séquenceur de nouvelle génération, l'Institut atlantique de recherche sur le cancer pourra accélérer davantage sa recherche sur le cancer et améliorer le traitement des patients.

(Moncton, N.-B.) – 4 février, 2013 -- L'Institut atlantique de recherche sur le cancer, situé à Moncton, au Nouveau-Brunswick, annonce qu'elle vient de faire l'acquisition du nouveau séquenceur Ion Proton, offert par la société Life Technologies. L'Institut figure parmi les premiers centres de recherche au monde à acheter cette technologie de pointe lancée en 2012. Le séquenceur Ion Proton utilise une puce à semi-conducteurs pour convertir l'information génétique de l'ADN ou de l'ARN en signal électrique qui est capté en vue de son traitement computationnel. Ce traitement hyperparallèle accélère le rendement des technologies antérieures et permet de décoder un génome humain en une seule journée.

Le docteur Rodney Ouellette, président et directeur scientifique de l'Institut atlantique de recherche sur le cancer, affirme que la nouvelle technologie accélère la découverte à un rythme tel qu'il aurait été impossible d'imaginer, il y a quelques années seulement. « Sur le plan de la recherche, nous pouvons maintenant examiner les génomes cancéreux d'un patient donné, puis être en mesure de comprendre pourquoi ces cellules sont devenues cancéreuses et traduire ces découvertes en nouveaux diagnostics et traitements, » de dire le Dr Ouellette.

Il ajoute : « Par surcroît, l'effet potentiel sur les soins dispensés au patient est fort prometteur. Cette technologie nous permet d'analyser directement, en temps réel, le cancer dont un patient est atteint. Elle offre un double avantage : de un, elle fournit de l'information détaillée afin d'assurer l'exactitude dans l'établissement des paramètres diagnostiques; de deux, elle oriente la prise de décisions sur les traitements qui sont susceptibles d'être efficaces contre un cancer particulier. Qui plus est, la nouvelle technologie permettra d'éviter au patient les effets secondaires de traitements inutiles qui seraient inefficaces contre un cancer donné. Nous sommes parvenus à l'ère de la médecine personnalisée, où les médecins sont en mesure d'administrer le bon traitement, au patient indiqué et au moment opportun. »

L'annonce de l'acquisition de cet équipement prometteur survient à propos, soit le 4 février, Journée mondiale contre le cancer. Le taux de survie des patients atteints du cancer est de l'ordre de 62 % à l'heure actuelle, ce qui constitue une amélioration importante par rapport au taux de 33 % enregistré dans les années 1960. Ces chiffres démontrent bien l'importance des découvertes de la recherche en matière de dépistage et de traitement de la maladie. Au Canada atlantique, l'incidence du cancer est bien supérieure à la moyenne nationale, ce qui vient renforcer toute l'importance de poursuivre la recherche pour laquelle le nouvel équipement que vient d'acquérir l'Institut jouera un rôle primordial.

Selon le docteur Rodney Ouellette, « pour réaliser du progrès dans la lutte contre le cancer, il faut d'abord et avant tout bien cerner le problème auquel nous sommes confrontés. Notre compréhension de la biologie du cancer est ce qui permet à l'innovation d'être utile pour le patient, du fait qu'elle assure un dépistage et un traitement qui sont à la fois davantage précoces et efficaces. Il nous reste encore tant à faire pour vaincre le cancer. Si nous voulons contribuer à cette importante recherche, nous devons nous tenir à l'avant-garde de celle-ci. Le séquenceur Ion Proton est une technologie de fine pointe qui permet à l'Institut de multiplier ses découvertes et d'appliquer ses connaissances à la mise au point de solutions novatrices pour les patients. »

Depuis sa fondation, en 1998, l'Institut atlantique de recherche sur le cancer a réussi à accroître la recherche sur le cancer au Canada atlantique. À l'heure actuelle, l'Institut compte un personnel de 45 et bénéficie de l'aide de collaborateurs et de chercheurs de partout au Canada et d'ailleurs. La recherche qui se déroule ici, au Canada atlantique, est avantageuse non seulement sur le plan social, du fait qu'elle fournit à nos patients un accès à l'innovation et aux solutions, mais sur le plan économique aussi, du fait qu'elle place la région en bonne position pour bénéficier des investissements en provenance de sociétés essaimées ou d'autres retombées possibles. La nouvelle technologie a pu être achetée grâce à une subvention considérable destinée à la recherche et fournie par le Fonds d'innovation de l'Atlantique avec l'appui de la Province du Nouveau-Brunswick.

Twitter

Articles archivées

btn campain FR
Institut atlantique de recherche sur le cancer
Pavillon Hôtel-Dieu
35, rue Providence
Moncton, NB E1C 8X3 Canada

info@canceratl.ca
Tel.: 506-862-7512
Fax.: 506-862-7571
Cover EN
Notre rapport annuel
Téléchargez le pdf bullet blanc

L’Institut atlantique de recherche sur le cancer

(IARC) est un organisme à but non lucratif établi depuis 1998 et situé au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont de Moncton. Disposant d’installations ultramodernes, l’IARC est devenu un véritable centre d’excellence en recherche sur cancer.

Nos partenaires

logo excipio logo chudumont logo soricimedlogo neplogo ccslogo umonctonlogo unblogo vitalitelogo conceptiaSRC logoNBHRF logoMerck Logo.svg