Nouvelles
Annonce REGI

L’Institut atlantique de recherche sur le cancer et l’Université de Moncton renforcent le secteur des biosciences du Nouveau Brunswick

Le 18 avril 2019 – Moncton (N.-B.) – Agence de promotion économique du Canada atlantique

Dans le domaine des soins de santé, le développement de nouvelles technologies et la recherche d’innovations en vue d’offrir aux Canadiens un meilleur accès aux traitements médicaux sont essentiels pour améliorer la qualité de vie, accroître les normes de soins et favoriser la prospérité.

L’Institut atlantique de recherche sur le cancer (IARC) de Moncton et l’Université de Moncton (U de M) entreprennent des projets visant à rapprocher de la commercialisation des technologies et des plateformes de recherche de pointe en matière de dépistage des maladies et à établir le Centre de médecine de précision du Nouveau-Brunswick (CMPNB).

Le gouvernement du Canada, par l’entremise de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA), verse des contributions non remboursables totalisant plus de 4,9 millions de dollars pour ces projets, tandis que la Fondation de l’innovation du Nouveau-Brunswick (FINB) verse 374 000 $ au projet de l’U de M.

L’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé et députée de Moncton–Riverview–Dieppe, au nom de l’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique et ministre responsable de l’APECA, ainsi que l’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Affaires intergouvernementales et du Nord et du Commerce intérieur et député de Beauséjour, des représentants de l’IARC et de l’U de M en ont fait l’annonce aujourd’hui.

L’innovation et la diversification sont nécessaires à la croissance économique et à la création de bons emplois pour les gens du Canada atlantique. L’appui à ces projets est l’une des façons dont le gouvernement du Canada fait croître l’économie de l’innovation en soutenant les grappes stratégiques et en améliorant le développement et la portée des accélérateurs et des incubateurs d’entreprises. Des projets comme ceux-ci contribuent également à l’atteinte des résultats de la Stratégie de croissance pour l’Atlantique en matière de prospérité économique à long terme dans la région.



Citations

« Le gouvernement pose les assises nécessaires pour permettre aux Canadiennes et aux Canadiens de devenir plus compétitifs et de réussir au sein de l’économie mondiale. Les investissements annoncés aujourd’hui dans l’Institut atlantique de recherche sur le cancer et à l’Université de Moncton s’appuient sur nos avantages concurrentiels en appuyant la croissance de la grappe de médecine de précision dans la région du Sud-Est pour stimuler la croissance économique et créer de bons emplois pour la classe moyenne canadienne. »
- L’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé et députée de Moncton–Riverview–Dieppe, au nom de l’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique et ministre responsable de l’APECA
« Notre gouvernement est déterminé à mettre en place une stratégie d’innovation concertée qui produit des résultats pour l’ensemble des Canadiens. L’un des éléments clés de cette stratégie consiste à prendre des mesures qui permettront de favoriser et d’accélérer la commercialisation des secteurs des technologies biomédicales et des sciences de la santé. »
- L’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Affaires intergouvernementales et du Nord et du Commerce intérieur et député de Beauséjour
« Le Centre de médecine de précision du Nouveau-Brunswick, en collaboration avec l’Institut atlantique de recherche sur le cancer, contribuera non seulement au développement de la prochaine génération de soins de santé, mais il créera également une propriété intellectuelle précieuse et attirera des entreprises à la recherche d’expertise en médecine de précision. Ce sera un centre d’incubation pour le lancement et la croissance de nouvelles entreprises biomédicales au Nouveau-Brunswick, ce qui contribuera grandement à la culture d’innovation croissante de la province. »
- Jeff White, président-directeur général – Fondation de l’innovation du Nouveau-Brunswick
« Cette annonce est très importante pour l’Université de Moncton et le Centre de médecine de précision du Nouveau-Brunswick. Elle nous permettra notamment de faire l’achat d’équipement spécialisé à la fine pointe de la technologie et d’embaucher du personnel pour appuyer nos chercheuses et chercheurs et renforcer nos liens avec l’industrie. »
- Jacques Paul Couturier, recteur et vice-chancelier par intérim de l’Université de Moncton
« Nous sommes très heureux d’avoir obtenu ce financement fédéral essentiel pour la recherche et l’infrastructure. Il permettra à nos équipes de recherche de poursuivre leur important travail en médecine de précision dans le but d’apporter des solutions pour que les patients reçoivent le bon traitement adapté à leur maladie particulière. La médecine de précision nous permettra de découvrir des options thérapeutiques imprévues ou de trouver la meilleure stratégie thérapeutique pour chaque patient. Grâce aux technologies et à l’expertise impressionnantes en place, nous pouvons contribuer aux efforts mondiaux de lutte contre le cancer et faire en sorte que la population du Canada atlantique bénéficie des progrès réalisés ici et ailleurs dans le monde. »
- Dr Rodney Ouellette, MD, Ph.D., président et directeur scientifique de l’Institut atlantique de recherche sur le cancer.
Les faits en bref

• L’IARC ajoutera sept nouvelles personnes hautement qualifiées à son personnel afin de poursuivre l’utilisation de sa plateforme technologique pour le dépistage des tumeurs des patients, dans le but de prédire les meilleures options de traitement du cancer et les résultats favorables pour les patients.
• Le gouvernement du Canada a investi 1 758 358 $ dans ce projet de 3 197 013 $ de l’IARC.
• Les scientifiques de l’IARC travaillent avec des partenaires au Canada et du monde entier pour influencer les soins aux patients grâce à la recherche dans le domaine de la médecine de précision. Dans le cadre de ses travaux, l’IARC contribue à l’effort mondial de recherche visant à lutter contre le cancer.
• Le projet de l’U de M servira à l’achat d’équipement spécialisé pour appuyer l’établissement du CMPNB. Le centre d’excellence en recherche vise à être un catalyseur de la croissance du secteur des biosciences au Nouveau-Brunswick. Des bio-incubateurs et des espaces commerciaux consacrés à la biotechnologie, dotés d’équipements à la fine pointe de la technologie, permettront de mobiliser des acteurs de l’industrie, qu’il s’agisse de jeunes entreprises ou d’entreprises plus établies, ce qui favorisera la croissance et l’innovation.
• Le gouvernement du Canada a investi 3 155 994 $ dans ce projet de 7 702 992 $ de l’U de M.
• Les deux projets sont appuyés par le programme Croissance économique régionale par l’innovation de l’APECA.
• Le volet Écosystèmes d’innovation régionaux du programme Croissance économique régionale par l’innovation (CERI) facilite la création et la croissance d’écosystèmes régionaux inclusifs qui répondent aux besoins des entreprises et favorise un climat entrepreneurial propice à l’innovation, à la croissance et à la compétitivité.
• Le programme Croissance économique régionale par l’innovation continue dans la lignée des objectifs du Plan pour l’innovation et les compétences du gouvernement du Canada.
• Le Dr Marc Surette est titulaire de la chaire de recherche en innovation en biosciences du Nouveau Brunswick.
• La FINB est un catalyseur de l’innovation au Nouveau-Brunswick, créant de nouveaux emplois et de la croissance partout dans la province. Il fournit du capital de risque de démarrage et appuie financièrement la commercialisation de la recherche effectuée dans les universités, les collèges et les instituts du Nouveau-Brunswick.

Liens connexes

• Stratégie de croissance pour l’Atlantique
• Agence de promotion économique du Canada atlantique
• Institut atlantique de recherche sur le cancer
• Université de Moncton
• Fondation de l’innovation du Nouveau-Brunswick

Personnes-ressources

Paul CJ LeBlanc
Agent principal des communications – Agence de promotion économique du Canada atlantique
506-452-3310
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Fondation de l’innovation du Nouveau-Brunswick
Angela Pyne
Gestionnaire, Marketing et Communications
506-452-2884
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Service des communications, des affaires publiques et du marketing
Université de Moncton
506-858-4129
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nadine Martin
Agente des communications – Institut atlantique de recherche sur le cancer
506-862-7551
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Twitter

Articles archivées

btn campain FR
Institut atlantique de recherche sur le cancer
Pavillon Hôtel-Dieu
35, rue Providence
Moncton, NB E1C 8X3 Canada

info@canceratl.ca
Tel.: 506-862-7512
Fax.: 506-862-7571
Cover page
Notre rapport annuel
Téléchargez le pdf bullet blanc

L’Institut atlantique de recherche sur le cancer

(IARC) est un organisme à but non lucratif établi depuis 1998 et situé au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont de Moncton. Disposant d’installations ultramodernes, l’IARC est devenu un véritable centre d’excellence en recherche sur cancer.

Nos partenaires

logo excipio logo chudumont logo soricimedlogo neplogo ccslogo umonctonlogo unblogo vitalitelogo conceptiaSRC logoNBHRF logoMerck Logo.svg