Nouvelles

Moncton, NB - L'Institut atlantique de recherche sur le cancer (IARC) mobilise son équipe pour participer à la lutte mondiale contre le COVID-19. L'IARC espère contribuer aux efforts en appliquant ses technologies pour développer un test de diagnostic plus simple et utiliser la biopsie liquide comme moyen de prédire la réponse de l'hôte au virus.

Les tests actuels de COVID-19 sont effectués à l'aide d'un écouvillon nasopharyngé administré par un professionnel de la santé, ce qui peut créer un risque inutile pour les personnes en bonne santé.

« Nous avons des chercheurs du monde entier qui travaillent ici au Nouveau-Brunswick », a déclaré le Dr Rodney Ouellette, président et directeur scientifique de l'IARC. « Nous utilisons notre expertise développée pour le cancer pour contribuer à la lutte contre la pandémie mondiale et évaluons la faisabilité d'une méthode d'auto-échantillonnage qui repose sur la collecte de salive pour un test COVID-19 tout en examinant également la détection de COVID-19 dans le plasma. »

Un test à base de salive a été récemment approuvé par la FDA pour les tests COVID-19 et l'IARC étudiera les avantages potentiels de l'enrichissement du matériel viral à partir d'échantillons de salive à l'aide de leurs tests de biopsie liquide.

Dr. Ouellette a ajouté: « Un deuxième volet de notre recherche tente de déterminer quels patients développeront des symptômes plus graves avec COVID-19 et lesquels auront une évolution plus favorable. Cette approche peut également fournir un moyen d'évaluer la façon dont les patients peuvent réagir aux thérapies expérimentales. »

L'identification précoce des patients à haut risque permettrait une meilleure allocation des ressources limitées et des soins aux patients. Les recherches menées à l'IARC évalueront la faisabilité de l'utilisation d'une approche de biopsie liquide pour identifier les biomarqueurs plasmatiques prédictifs des résultats et de la réponse thérapeutique.

L'Institut atlantique de recherche sur le cancer s'efforce d'obtenir des fonds de recherche mis à disposition par les organismes provinciaux et fédéraux pour lutter contre la pandémie.

L'Institut atlantique de recherche sur le cancer est un organisme de recherche privé à but non lucratif créé en 1998 et situé au Centre hospitalier universitaire Dr Georges-L.-Dumont à Moncton, NB, Canada. Unique dans la région et exploitant un laboratoire de recherche biomédicale moderne, cette équipe d'experts scientifiques s'efforce d'innover en accélérant sa compréhension du cancer, ouvrant ainsi la voie à un meilleur diagnostic, à une stratification plus précise des patients et à la découverte de médicaments.

Depuis plus de 20 ans, l'Institut atlantique de recherche sur le cancer (IARC) est un chef de file de la recherche novatrice qui cherche à trouver des remèdes contre le cancer.

Twitter

Suivez-nous

Articles archivées

Institut atlantique de recherche sur le cancer
Pavillon Hôtel-Dieu
35, rue Providence
Moncton, NB E1C 8X3 Canada

info@canceratl.ca
Tel.: 506-862-7512
Fax.: 506-862-7571
Cover page
Notre rapport annuel
Téléchargez le pdf bullet blanc

L’Institut atlantique de recherche sur le cancer

(IARC) est un organisme à but non lucratif établi depuis 1998 et situé au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont de Moncton. Disposant d’installations ultramodernes, l’IARC est devenu un véritable centre d’excellence en recherche sur cancer.

Nos partenaires

logo excipio logo chudumont logo soricimedlogo neplogo ccslogo umonctonlogo unblogo vitalitelogo conceptiaSRC logoNBHRF logoMerck Logo.svg